• L’impact social

    Les effets visés sont pensés à long terme

Notre démarche d’impact social

Notre démarche d’impact social est progressive et adaptée selon l’évolution de notre stratégie de développement et de l’avancée de notre programme de recherche. À ce jour, les effets visés sont pensés à long terme. Notre programme R&D (Recherche & Développement) initié en 2020 nous permet d’appréhender les différents indicateurs d’impact à mettre en place.

La coordination, la coopération et le fonctionnement en société sont les comportements sociaux clés au développement de notre solution à impact, qui sont au cœur de notre programme R&D.

Étudier les différents comportements de coopération

Selon Martin Nowak (directeur du programme de dynamique évolutive à l’Université Harvard), les comportements de coopération en société diffèrent selon les situations. La coopération dite en « réciprocité directe », rassemble les situations où nous aidons pour être aidés en retour. La « réciprocité indirecte » mêle la notion de notoriété sociale : nous aidons pour être bien vu de la société et du groupe de gens qui nous entoure. Cette coopération doit être visible pour être connue des autres, afin de nous donner une meilleure image sociale.

D’autres coopérations plus classiques dues au rapprochement géographique, l’appartenance à un groupe, une communauté ou à une même famille sont des facteurs favorisant les comportements de coopération.

Les solutions imaginées et développées par Wello mêlent les différents types de coopérations pour inciter et favoriser l’entraide, le réengagement afin de maximiser l’impact sur les personnes qui en ont besoin.

Révolutionner les systèmes d’organisations

Les organisations des professionnels et notamment les organisations des services de soins à domicile doivent se ré-orienter vers des organisations horizontales. Dans une vision holistique de la personne, les soins à domiciles doivent à terme aussi bien mêler actes médicaux et lien social.

Le modèle Buurtzorg et sa version française de Soignons Humains font naître de nouvelles organisations en équipes autonomes et locales basées sur la confiance et l’auto-organisation. Ces organisations réduisent les dépenses collectives, les déplacements, et recentrent l’activité des professionnels autour de leur savoir-faire et du lien social au grand bonheur des patients et des professionnels eux-mêmes.

Wello travaille l’architecture de ses solutions sur la constitution et le fonctionnement optimal en équipes locales.

Repenser les monnaies d’échange

Les prestations d’accompagnement professionnels (services à domicile) nécessites des moyens financiers bien souvent conséquents pour les bénéficiaires. Afin nous pensons que re-considérer les aspects monétaires est pertinent. Le modèle japonais Fureai Kippu, par exemple, propose des échanges de “crédits temps” pouvant être gagnés en donnant de son temps, puis dépensés en échange de services d’une autre personne. Aider une personne près de chez soi, permet de faire bénéficier son proche d’une heure d’aide, quelque soit sa localisation.

Wello s’inspire de ces exemples d’échanges afin d’inciter l’entraide, la collaboration ou la réalisation de services entre les générations.

Le club des aidants

Les aidants de personnes âgées, malades ou en situation de handicap doivent gérer l’accompagnement de leur proche en perte d’autonomie ainsi que leur vie professionnelle et familiale. Les aidants se retrouvent rapidement épuisé, en situation d’isolement et ne trouvent plus le temps de s’occuper d’eux-mêmes, de s’octroyer des moments de loisirs ou de rencontre. Ils se retrouvent souvent seuls face à l’accompagnement de leur proche.

« Collectivement nous sommes capables d’aller mieux individuellement…»

Wello et la Maison des Aidants des Hauts de France ont développé les « Club des Aidants » afin de favoriser le partage d’expériences entre aidants et pairs aidants bénévoles. Chaque club est composé d’un groupe d’aidants et de pairs aidants bénévoles. Ils se réunissent pour un cycle de 5 rencontres au total. Les rencontres sont animées et encadrées par un binôme professionnel autour d’un programme et de modules prédéfinis.

A l’issue du cycle, le Club a la possibilité de poursuivre l’initiative mise en œuvre depuis de la plateforme numérique. Le binôme « psychologue – travailleur social » peut lui aussi continuer l’action depuis la plateforme. Les demandes de soutien ou les propositions d’aide peuvent se faire via l’outil numérique.

Mesurer l’impact social

L’ensemble des recherches actuellement effectuées et transposées aux solutions développées par Wello ont la vocation d’impacter les éléments suivants :

  • Le nombre de structures et d’équipes autonomes utilisatrices ou co-constructrices des services.
  • La diversité des utilisateurs (structures, voisins…).
  • Le nombre de carnets de coordination actifs et d’échanges quotidiens.
  • La qualité et diversité des échanges : entre professionnels de différentes structures, entre professionnels/aidants proches.
  • La taille et activité des équipes autonomes (réseaux coordonnés).
  • Le nombre de visiteurs des plateformes de référencement des services d’aide, de soins à domicile, et activités sociales.
  • Le nombre d’activités référencées.
  • Le nombre de demandes de mise en relation et de mises en relations conclues.

Au-delà du numérique, et à travers l’étude des comportements sociologiques de coopération à destinations de l’aide à la personne, Wello se positionne en tant qu’expert de référence sur ce secteur.

© Copyright - Wello 2020